2015-06-18 Sydney

Huiles essentielles, le duo des vacances

Quelques jours de vacances en Crète, soleil, baignades, balades et découvertes culinaires 😉 Le régime crétois est reconnu unanimement pour ses bienfaits sur la santé, voilà de quoi allier l’utile à l’agréable.

J’ai donc profité de l’occasion pour vous parler du duo indispensable des vacances qui complète ma trousse à pharmacie, en plus de quelques pansements, du paracétamol, et du sérum physiologique. Ce duo quel est-il ?? La lavande fine et le tea tree.

Durant les vacances, on n’est pas à l’abri d’un coup de soleil, d’une piqûre, d’égratignures et autres désagréments, alors soyons prévoyant. Peu encombrantes, ces deux huiles essentielles (HE) constituent un remède naturel et efficace à la plupart des maux.

Quelques recommandations tout de même**

Commençons par le tea tree (arbre à thé) Melaleuca Alternifolia antibactérien à large spectre, antifongique, antiviral, anti-inflammatoire à lui tout seul. Il ne vous séduira pas par son odeur, mais compte tenu de toutes ses vertus on lui pardonne.

Cette plante était déjà utilisée par les aborigènes en infusion, inhalation ou cataplasmes pour soigner les infections. Aujourd’hui, en quête d’alternatives à la médecine traditionnelle cette huile essentielle se révèle parfois plus efficace que certains antibiotiques de synthèse, voilà de quoi lui assurer un avenir prometteur.

Quelques cas pratiques :

En cas de piqûres d’insectes, une goutte d’huile essentielle de tea tree sur un coton-tige à appliquer sur la piqûre soulagera la démangeaison.

Suite à un coup, pour limiter l’apparition de bosses ou hématome j’applique une compresse humide à laquelle j’ajoute quelques gouttes d’HE de tea tree et de lavande fine. Au besoin, n’hésitez pas à renouveler l’application.

Sur une plaie, j’utilise le tea tree comme antiseptique en mettant quelques gouttes directement sur la plaie ce qui limite tout risque de surinfection. Au préalable, veillez à nettoyer la blessure à l’eau pour la débarrasser d’éventuels résidus (sable, fibres…). Par la suite l’utilisation de la lavande fine aidera à la cicatrisation.

Le tea tree s’utilise aussi pour les infections buccales (gingivite, aphte, abcès…) en appliquant sur la zone une goutte de tea tree à l’aide d’un coton-tige. En prévention une goutte sur le dentifrice à chaque brossage assainira la flore buccale.

Les bains à répétition (piscine, mer), la climatisation… entrainent parfois des désagréments tels que les mycoses ou les otites par exemple. En cas d’infection uro-génitale (cystite, mycose vaginale…), j’utilise le tea tree dilué avec une huile végétale en massage du bas ventre 2 à 3 fois par jour (et plus localement si nécessaire avec des préparations sous forme d’ovules).  Le tea tree fait également des merveilles appliqué pur sur un bouton de fièvre bien que le Ravintsara reste l’huile antivirale de référence.

Dans le cas d’un début d’otite, masser l’arrière des oreilles et la nuque avec quelques gouttes 4 à 5 fois par jour. Au besoin le diluer à une huile végétale.

Et enfin à défaut d’un gel hydroalcoolique frottez-vous les mains et entre les doigts avec une goutte de tea tree pour les désinfecter.

Encore un peu de lecture pour découvrir les bienfaits de la lavande fine?  C’est par ici

** Veillez à les garder à l’abri de la lumière et de la chaleur pour qu’elles conservent toutes leurs propriétés.

Les indications suivantes sont destinées à des adultes ne présentant pas d’allergies aux huiles essentielles. Pour vous en assurer, faites un test au préalable en appliquant une goutte au creux du coude.

Les huiles essentielles sont photosensibilisantes donc on évite l’exposition au soleil des zones où l’on en a appliquées.

De plus si les symptômes persistent malgré un traitement par les huiles essentielles il est plus prudent de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic fiable.

Tagged:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *